D’hier à aujourd’hui…

Le Groupe Lacroix, c’est une entreprise innovante qui s’est adaptée aux tendances du marché et aux demandes de ses clients. Une entreprise indépendante qui a su intégrer différents savoir-faire pour être plus flexible et réactive. Une entreprise familiale qui est toujours au plus proche de ses équipes pour continuer à avancer.

Curieux d’en savoir plus ? Découvrez en quelques dates la transformation de l’entreprise.

1946, le début de l’histoire

A L’ORIGINE DES BOITES EN BOIS

L’entreprise est créée en 1946 par René Lacroix, le grand père des actuels dirigeants dans le Haut Jura. Il fabrique des articles en bois, jouets, boites ou articles scolaires en bois.

En 1953, l’entreprise sous le nom de « Ets René Lacroix » se spécialise dans la fabrication des boites et emballages pour fromages. Une activité qui a longtemps été l’occupation hivernale des habitants de Bois d’Amont, village alors surnommé la capitale de la boite à fromage. En effet, ce sont plus d’une trentaine de fabricants qui proposent et vendent des boites de toutes tailles.

A l’époque, le fromage est en contact direct avec le bois. L’épicéa, très présent dans les montagnes jurassiennes assure une bonne protection au fromage, garantit sa fraicheur tout en respectant le goût et l’odeur du fromage. Plus tard, il sera remplacé par le peuplier.

LES MOTS DOUX

Les boites à fromage, un moyen de communication comme un autre !

LA PROXIMITÉ AVEC NOS CLIENTS

Etre au plus près de ses clients…. un leitmotiv qui rythme la stratégie de l’entreprise encore aujourd’hui. Pour se rapprocher des producteurs de Munster et de carré de l’Est, une première usine est installée dans les Vosges à Hennezel, en 1966. Ce qui permet de réduire les transports mais aussi d’assurer une plus grande réactivité.

Dans les années 60-70, l’entreprise se diversifie dans les emballages fromagers en carton. Plus souple, plus économique et plus créatif, le carton permet d’afficher les marques hautes en couleur des producteurs de fromage. C’est une des premières grandes mutations technologiques de l’entreprise.

Notre première imprimerie voit le jour à Sans Vallois dans les Vosges en 1976. Notre site de Sagy en Saône et Loire se spécialise dans la fabrication de l’emblématique boite de Caprice des Dieux.

Les années 1980-1990

L’INTÉGRATION VERTICALE

La demande et les volumes augmentent. Deux nouveaux sites voient donc le jour en Normandie, bassin emblématique du camembert. Le groupe se dote également d’un site de déroulage et de fabrication de contreplaqué pour obtenir des éléments en bois de qualité.

Fabriquer des boites à fromage en bois et en carton est une activité très spécifique. Il faut maitriser différentes techniques, comme l’agrafage, le sertissage, l’emboutissage… C’est pourquoi, l’entreprise crée son propre atelier mécanique au début des années 80. La maitrise du parc industriel lui permet d’offrir des solutions différenciantes à ses clients.

Les années 80 sont aussi marquées par le démarrage de l’activité plastique dans l’entreprise. A la demande de ses clients, et pour suivre les tendances du marché, c’est le lancement des premiers emballages en plastique injecté ou thermoformé.

Le début des ateliers Mécanique et du bureau d’étude
Les premières communications du Groupe Lacroix
L’oscar de l’innovation avec la gamme Modulo en 1994

Les années 2000

L’AVENTURE AMÉRICAINE

A la fin des années 90, l’aventure se poursuit à l’international. Nos clients se développent sur le continent américain et nous incitent à les suivre.

C’est d’abord un partenariat au Canada qui lance l’activité en Amérique du Nord. La technique d’injection avec étiquette fond de moule (IML), maitrisée par les équipes françaises, est moins répandue sur le continent américain. Rapidement, les débouchés se multiplient.

La filiale IML Containers s’agrandit pour atteindre aujourd’hui les 7 sites de production, dont 2 sont installés en Amérique du Sud. Pour approvisionner au mieux et au plus rapide, 3 imprimeries seront créées sous le nom IML Labels.

Les années 2000

L’OUVERTURE A L’EST

Dans les années 2000, apparaissent des opportunités de marché dans les pays de l’Est, qui s’ouvrent progressivement à l’international.

Pour le Groupe Lacroix, ça commence en Pologne avec 2 sites de fabrication. L’un, Woodpak, est spécialisé dans les barquettes en bois et l’autre, Lacroix Opakowania, dans les emballages en carton. Quelques années plus tard, une imprimerie ouvrira ses portes.

Plus tard, un nouveau site est implanté en Roumanie, Lacroix Ambalaje, spécialisé dans les emballages en plastique injecté.

Ensuite viendront, une usine en Turquie et une autre en Allemagne pour la fabrication de boites et barquettes en carton. Enfin, le Groupe Lacroix s’installe en Asie en ouvrant un site dédié au plastique injecté à proximité d’Ho Chi Minh.

Et maintenant ?

DE NOUVEAUX DÉFIS

Le marché et les attentes des consommateurs évoluent. Concevoir l’emballage le plus juste qui protège ce qu’il contient et entre dans une économie circulaire est au coeur des recherches de nos équipes R&D. Dans cette stratégie de toujours avancer et progresser, l’entreprise n’a pas hésité à se lancer en 2021 dans un nouveau matériau, issu de matières renouvelables : la cellulose.

En parallèle de ses innovations en termes d’emballages, l’entreprise poursuit son développement à proximité de ses clients avec un tout nouveau site ouvert en 2022 pour la fabrication de barquettes en bois.

UN BESOIN SPÉCIFIQUE ? UNE DEMANDE DE DEVIS ?